mercredi 26 novembre 2014

Le mal a dit : la cigarette




Aujourd'hui dans la rubrique le mal a dit, la cigarette. L'extrait de l'article est toujours puisé dans mon merveilleux livre de Jacques Martel : Le grand dictionnaire des malaises et des maladies. (liens à la fin de l'article)



Extrait :

La cigarette :


La cigarette est liée aux poumons, symbole de vie, de liberté et d'autonomie, de communication entre moi et l'univers. Elle est considérée comme une forme de protection, un "voile" qui me permet de cacher certaines angoisses profondes. 

Je crois me protéger par cet écran de fumée qui m'enveloppe et qui m'empêche de voir la vérité. 

Inconsciemment, la cigarette comble aussi des besoins inassouvis de l'enfance : premières tétées, chaleur, amour, affection de la mère. 

J'allume une cigarette sans y penser ; c'est une habitude, un geste machinal, une manie devenue tellement important pour moi. 

J'ai besoin d'équilibrer, en plus ou en moins, ma nervosité, mon excitabilité nerveuse. 

Je vis trop dans ma tête et la cigarette devient une échappatoire, une façon superficielle de relâcher mon stress. 

J'ai de la difficulté à prendre du temps pour moi et le seul moment où je m'arrête est souvent lorsque je fume une "ci-g-arette" (cigarette = si j'arrête)... 

Je veux retrouver "l'apaisement de ma mère", sa sécurité. Il arrive souvent que j'aie très peu connu ce sentiment de sécurité étant enfant. Je me suis senti seul, angoissé, loin de tous. Il est possible que ma mère ne se soit pas occupée de moi, et je peux avoir l'impression qu'elle m'a éloigné de mon père. 

Ayant grandi trop vite, je ne sais trop que faire de toutes mes émotions et je n'ose expérimenter la jouissance corporelle. La cigarette devient alors "une vraie jouissance" en elle-même. Elle devient ma joie de vivre puisque cette dernière est inexistante dans ma vie.........

Quelles sont les décisions que je n'arrive pas à prendre et qui me rendent la vie fade ?


Si vous voulez acheter le livre vous pouvez le trouver sur Amazon en cliquant sur l'image.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire