lundi 26 janvier 2015

La prière pour une meilleure santé prouvé scientifiquement



Extrait : 
"La prière est un acte qui permet d’entrer en contact avec le Divin. Il est possible de la réaliser pour soi ou pour une autre personne. Or, celle-ci, en plus de son aspect spirituel, est capable d’induire des changements bénéfiques sur les êtres humains, leurs organismes  et leur santé, comme l’ont démontré de nombreuses études scientifiques....


...Il est important cependant de distinguer la prière et l’acte de prier. Car la prière constitue en quelque sorte le numéro de téléphone de Dieu et prier correspond plutôt à la communication ! Or, comme le disait Mahatma Gandhi : « il vaut mieux mettre son cœur dans la prière sans trouver les paroles que de trouver des mots sans y mettre son cœur ».

   La prière permet d’élever son esprit et de relativiser bien des problèmes. Ces effets bénéfiques se rapprochent d’ailleurs, sous de nombreux aspects à ceux de la méditation. Elle porte l’être vers de hautes vibrations qui vont avoir tendance à le transcender ce qui lui permettra de globaliser et de relativiser les situations mal vécues, plutôt que de demeurer obnubiler par ses problèmes et ses soucis. Par ce biais, la prière allège le cœur et l’esprit.

     Les maladies graves ou chroniques amènent un jour ou l’autre la personne malade, à s’intéresser au sens de la vie en général et au  sens de sa vie en particulier. Tout le reste en découle : l’estime de soi et des autres, le respect, le pardon, la réconciliation, pour en arriver à la compassion et à l’amour… Car l’être humain a besoin d’aimer et de se sentir aimé. La personne malade est essentiellement tournée vers cette attente. Ce sont ses premiers pas dans la spiritualité. Comme le disait le Pr Edouard Zarafian, dans son livre « la force de guérir », « il n’y a rien de tel que la maladie pour raviver les questions sur le sens de la vie. »....


....   La récitation d’Ave Maria (Ave Maria, gratia plena, dimus tecum, benedicat tui mulieribus et benedictus fructus ventri tui Jesus) et d’un mantra bouddhiste (Om mani padme om) à haute voix a produit, avec une égale efficacité, une amélioration du rythme cardiaque et de la tension artérielle. La fréquence respiratoire fut aussi ralentie et  régularisée, comme l’a démontré l’étude italienne du Dr Luciano Bernardi[4]....

....Le Dr Elisabeth Targ de l’Institut de Recherche sur les Médecines Complémentaires, a suivi un groupe de 20 personnes malades du Sida qui ont bénéficié de prières à distance de chrétiens, de juifs, de bouddhistes, d’hindous et de chamanes, qui avaient leur photo et ne connaissaient que leur nom. Ils ont été comparés à un groupe similaire de vingt personnes. Celui ayant bénéficié des prières a présenté au bout de six mois, moins de maladies opportunistes, moins besoin de consultations, moins de jours d’hospitalisation et une meilleure humeur[7] que le groupe témoin.

    Un article du Dr Wolfrum de l’Hôpital Général de Hambourg, paru en février 2002 dans la « Lettre Circulaire » (n°51) intitulé : « Le fait d’aller toutes les semaines à l’Eglise favorise-t-il la santé ? » est particulièrement intéressant : Des résultats d’études cliniques rétrospectives portant sur trois décennies, notamment aux USA, peuvent se résumer presque unanimement dans le titre d’un livre paru récemment : « la foi fait la santé » (Glaube macht gesund)[8]. Une autre publication  du Pr Koenig, orientée vers les examens de laboratoire, donne une réponse également favorable à la prière.

   De nombreuses autres études ont été réalisées notamment sur les cellules cancéreuses, les cellules sanguines, les bactéries, les plantes et les animaux. Elles ont toutes été positives pour la prière. C’est qui a conduit le Dr Larry Dossey[9] à dire que « le pouvoir de guérison à distance de la prière est démontré. Il ne peut plus être regardé comme une affaire de foi ». Car, pour ce médecin, le plus étrange dans ces études ait qu’elles aient été réalisées en double aveugle, c’est-à-dire sans que les patients et le personnel soignant sachent qui étaient les bénéficiaires des prières....

Article du Dr Luc bodin, pour l'article complet c'est : ICI

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire