mercredi 7 janvier 2015

L'abondance à tous les étages

L'abondance, ah là là, vaste sujet, on entend tout et n'importe quoi. On sait comment cela fonctionne mais à notre propre échelle dur de mettre en pratique. Alors voici quelques éléments de réponse avec l'article de Lulumineuse.


Bonjour mes amours de Lumières,

Aujourd’hui on va parler Abondance !

Pour celles d’entre vous qui vivent de leurs partages et de leurs actions à autrui au quotidien, où celles qui en ont envie (et cette envie est très importante en 2015 :)), vous avez peut-être dû soulever l’interrogation d’autres humains sur le plan financier, avançant comme argument que l’enseignement spirituel où les soins prodigués ne devraient pas demander d’argent en retour.


C’est pourtant la vie que je me suis autorisée, celle d’équilibrer le don et la réception.
Longtemps je me suis autorisée à donner sans m’autoriser  recevoir.
Durant 2 ans je passais toutes mes journées dévouées corps, âme et esprit pour venir en aide aux personnes en recherche de réponses et de lumière.
2 années consacrées avec le souci de combler les personnes dans le besoin, j’ai eu tendance à m’oublier moi-même, ma famille, ma propre vie incarnée.

Un jour je leur ai dit là haut : 

“Donc si je comprends bien : Je suis là, je vous vois et vous entends. De ce fait, je suis naturellement au service des autres chaque jour pour transmettre et partager.
-> MAIS de ce fait aussi, je n’ai pas le droit de recevoir d’autrui en échange. Car autrui ne trouve pas cela légitime. Gné ?”

Je fais quoi moi alors mes loulous ? Dois-je dès à présent me faire aux feuilles de bananier en guise de papier toilette ? Et d’ailleurs, est-ce que tous les êtres spirituels doivent commencer à vivre dans la forêt ? Cela va finir par être compliqué car tout humain incarné est un être spirituel…. Oulala, heureusement que tous ne le savent pas ! Car nous n’aurions pas assez de forêts ! Et qui donnera à qui, si personne ne peut recevoir ? Moi pas comprendre ^^”

J’ai pris conscience que certains êtres que l’on souhaite aider, trouvent légitime de recevoir mais de ne pas donner en retour.

Ce qu’ils m’ont montré, est que d’un côté donner sans s’autoriser à recevoir revient à expirer sans jamais inspirer. Et de l’autre côté, recevoir sans jamais s’autoriser à donner revenait à inspirer sans jamais expirer.

Dans les deux cas, nous ne préservons pas l’équilibre universel du don et de la réception, se privant de l’un ou de l’autre.

Nous sommes des lumières au service de la lumière et nous sommes incarnés ici sur terre, dans un pays avec des mesures d’échanges entre les êtres appelées argent. Cette mesure facilite grandement les transactions journalières, bien que la convoitise et le pouvoir d’un faible pourcentage de la population mondiale déséquilibre la justesse des flux. Nous avons accepté ces règles en venant ici, non pas pour vivre dans la pauvreté tout en rendant service, mais bien pour équilibrer le don et la réception. 

Pas de don pour les êtres délivrant des partages et enseignements spirituels ?  Ok, alors la pauvreté aux lumières éveillées et la richesse aux égotiques.

Nous avons cette habitude de donner de l’argent avec un sentiment d’injustice car la majorité de ce que l’on donne n’est pas une valeur réelle justifiée. Seulement, ce sentiment à tendance à persister chez certaines lumières et à se globaliser en donnant une odeur sombre à l’argent.

L’argent n’est pas mal. C’est une énergie de transition. C’est le pouvoir de jouer sur ces flux qui génère la discorde.

Cette pensée qu’un être partageant des enseignements spirituels ne doit jamais recevoir d’argent est parfaitement illusoire, car nous sommes absolument TOUS des êtres spirituels vivant en incarnation. Aussi cette vision devrait alors s’appliquer à tous, et évidement, ce n’est pas encore l’heure.

La véritable raison à toute vision négative de l’argent est la peur d’en manquer.
Ainsi l’humain devient générateur de manque en essayant de joindre les deux bouts jour après jour plutôt que de porter toujours plus haut sa confiance en chaque seconde, se délivrer de cette peur en dirigeant son attention à l’application de toutes ses idées, sans se soucier du manque ni du résultat, uniquement dans un haut sentiment de réalisation de Soi. C’est cela incarner un générateur d’abondance.

Dans ma jeunesse, je me suis retrouvée sans argent et sans toit non plus. Je me suis d’abord sentie abandonnée, puis petit à petit j’ai réalisé de petites actions dans ma journée qui me donnaient le sourire, jusqu’à me rendre compte que je ne me suis jamais sentie aussi libre qu’en cette situation où je ne possède absolument rien.
Je n’avais rien et l’on ne pouvait rien me prendre.

Alors j’ai réalisé cette sensation d’avoir l’impression que l’on me prend quelque chose. C’est très souvent le cas avec l’argent. L’impression que l’on a à donner par devoir. Que l’on nous prend de l’argent.

Cette impression avait tout bonnement disparue car le peu d’argent que j’arrivais à trouver, je l’échangeais aussitôt par quelque chose à manger où pour m’habiller. A chaque fois que je dépensais c’était pour répondre à un besoin décidé par mes soins.
Et cela me comblait.
Grâce à cette expérience, je me suis libérée de cette peur de manquer. Car en m’écoutant, en écoutant les idées envoyées par ceux qui veillent sur moi et m’aident à  dévoiler ma conscience, j’ai pu lâcher-prise sur toute possession, et accueillir l’argent comme l’air, un flux permanant qui vient et qui repart, car je ne suis qu’un tuyau à tous les étages.

Sur le plan spirituel je suis un tuyau qui doit veiller à ne pas se boucher par les pensées pour libérer la circulation des idées supérieures.

Sur le plan émotionnel je suis un tuyau qui doit veiller à ne pas retenir mes émotions pour libérer la pression qui pourrait le boucher, empêchant également les hauts sentiments de circuler.

Sur le plan matériel je suis un tuyau qui doit veiller à ne pas boucher l’entrée qui reçoit au bénéfice de celle qui donne.

Nous avons tous en nous le pouvoir de changer notre vie, et très souvent cela dépend directement du changement de nos propres perceptions du « juste”.
L’abondance passe par chaque être humain. D’un bout l’énergie entre et de l’autre elle ressort. Nous sommes nous-mêmes composés ainsi. Ainsi que la moindre particule de l’univers.
On appelle cette circulation le Tore.


Quand l’humain vient troubler la circulation de son propre tuyau par ses résistances où ses propres perceptions, il freine simplement le passage de l’énergie en lui.
L’énergie circule en permanence en chacun de nous et de façon naturelle, si nous croyons que nous sommes dans l’impossibilité de donner, alors notre tuyau se bloque et nous empêche de recevoir. De même si notre croyance est que nous ne méritons pas de recevoir. S’empêcher de vivre ce que nous désirons profondément créé automatiquement des obstacles et des difficultés proportionnels à nos résistances afin de nous forcer à se choisir nous-mêmes au delà de toute autre considération.

Vous ÊTES un tuyau d’abondance comme vous êtes le créateur des obstacles qui empêchent sa libre circulation car Vous en avez la responsabilité.
Vous avez le pouvoir de changer votre vie et personne d’autre ne peut le faire à votre place.

En avant les lumières ! Appelons nos guides plombiers pour libérer nos canalisations ^^
Lulumineuse qui vous @IME.
Source: http://www.lulumineuse.com/

Article que vous pouvez aussi trouver ICI

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire