jeudi 18 juin 2015

Dépression : la méditation efficace contre les rechutes

Article trouvé sur le site http://www.lefigaro.fr/


La méditation de pleine conscience ferait jeu égal avec la prise d'antidépresseurs.


La moitié des personnes terrassées par une dépression rechuteront au moins une fois au cours de leur vie. Le risque est accru dans les deux années qui suivent la dépression et pour ceux qui ont déjà connu plusieurs épisodes dépressifs. La prise d'antidépresseurs demeure alors le traitement préventif de référence. La méditation de pleine conscience serait cependant aussi efficace que les médicaments, démontre une étude publiée le 21 avril dans la revue médicale The Lancet.



Les chercheurs de l'université d'Oxford ont mis en place un essai randomisé en «double aveugle», méthodologie qui permet de comparer rigoureusement deux traitements. Plus de 400 patients ayant souffert d'au moins trois épisodes dépressifs importants ont été traités soit par antidépresseurs, soit par la technique de méditation baptisée «thérapie cognitive», basée sur la pleine conscience (Mindfulness-Based Cognitive Therapy ou MBCT). Au bout d'un peu plus de deux ans, les deux traitements ont fait la preuve qu'ils évitaient ou retardaient les rechutes. «Cette étude, ajoutée aux travaux précédents, donne des preuves solides de l'efficacité de la méditation de pleine conscience pour les patients qui veulent une alternative aux antidépresseurs», estiment les auteurs de l'étude.

En France, plusieurs hôpitaux ont donc déjà recours à la méditation dans le cadre du traitement préventif des récidives. «Chez les gens vulnérables, la méditation fait aussi bien que les médicaments, mais c'est plus contraignant», souligne le Dr Christophe André, psychiatre à l'hôpital Sainte-Anne et auteur de Méditer jour après jour, aux Éditions Iconoclaste. Il est en effet plus facile d'avaler un comprimé que de s'astreindre, trente minutes par jour, à focaliser son esprit, ses pensées et sensations sur l'instant présent. «La méditation nécessite une pratique quotidienne. C'est comme pour le sport, il faut être motivé. Mais les résultats sont toujours positifs», explique le Pr Raymund Schwan, psychiatre au CHRU de Nancy.

Hygiène de vie

Surtout lorsque la pratique de la méditation s'accompagne de modifications du mode de vie. Car, comme l'explique Christophe André, prévenir les rechutes de dépression, c'est aussi veiller à une alimentation équilibrée et faire de l'exercice physique.

Mais attention, il ne s'agit pas de se prendre en charge seul. «La méditation de pleine conscience est à la mode et chacun d'entre nous peut espérer en tirer des bienfaits. Mais dans le cas de prévention des rechutes de dépression, la pratique doit être encadrée par des professionnels formés», met en garde le Dr Jean-Gérard Bloch, à l'origine du premier diplôme universitaire «médecine, méditation et neurosciences». Car il s'agit bien d'une thérapie. Efficace même si, comme le rappelle Christophe André, il n'existe pas de méthode miracle: «Éviter totalement les rechutes n'est jamais garanti. Mais nous avons constaté que lorsqu'elles surviennent, elles sont moins intenses chez les personnes qui méditent», conclut le psychiatre.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire