lundi 21 mars 2016

Les 5 blessures d'âme

Bonjour à tous,

J'ai déniché un merveilleux articles sur les 5 blessures d'âme ou les blessures existentielles. Cet article m'a vraiment impressionné tant j'avais l'impression qu'on parlait de moi. Il a été écrit par Elisabeth Rouzier et il est vraiment très complet. Je vous mets un bref résumé et en bas de page vous pourrez accéder à l'article complet. J'espère que cela vous aidera. Pour moi en tout cas, ça a mis en lumière la source de certains problèmes que je peux rencontrer dans la vie et comme vous pouvez l'imaginer quand on connait la source du problème c'est beaucoup plus facile de le régler.

Namasté.


Les blessures d'âme sont appelées ainsi car elles sont profondes et si l'on parvient à s'en libérer,
notre essence peut enfin voir le jour, c'est la "revel essence" (de soi). On dit également qu'elles sont existentielles ou fondamentales : en effet, elles donnent le ton ou la couleur à notre existence, elles conditionnent nos rapports aux autres, notre mode de fonctionnement et génèrent dans notre vie par nos pensées et comportements, tout ce qui nous arrive. L'épreuve de vie, souvent, peut nous permettre, si nous le recherchons, une prise de conscience de notre blessure majeure et ainsi entamer notre travail de "guérison" et se donner la voie de la libération et du bonheur, car avant tout le bonheur dans notre vie est le résultat du bonheur EN SOI.

Le psychiatre américain John Pierrakos a été le premier à les identifier, répertorier et observer et surtout faire le lien très important entre les blessures intérieures et l'apparence extérieure de l'humain. Ses travaux ont été repris par Lise Bourbeau qui en a fait un livre que je vous présenterai avec une interview dans un prochain article. Enfin, je vous donne accès en fin de cet article, à un document pdf complet résumant les principales caractéristiques et les correspondances physiques des blessures sur le corps, vous pourrez le télécharger. 

Cet article est très long et il m'a demandé un gros travail car j'ai regroupé plusieurs sources, j'ai fait le choix de détailler les blessures afin que vous puissiez vraiment trouver laquelle vous marque le plus mais en fait nous souffrons tous d'au moins 3 blessures. Pour ceux qui souhaiteraient une lecture plus rapide, le pdf peut vous aider ou vous pouvez simplement lire les résumés et récapitulatifs que j'ai insérés entre les différentes descriptions ... ainsi les chercheurs perspicaces et les "survoleurs" d'articles seront tous deux satisfaits ... Je vous invite toutefois à prendre le temps d'identifier votre blessure, de la cerner et de comprendre comment elle vous "manipule" dans l'orientation de votre vie, ainsi il vous sera plus facile de vous pardonner et d'entamer un changement, de comprendre les autres qui ne sont que des "blessés", de leur pardonner et d'entrevoir une nouvelle vision de la vie dans la voie de guérison et de libération..en osant poser votre "masque" et être enfin VOUS-MÊMES. 

Même si ces blessures vous ont été léguées de façon transgénérationnelle, elles vous appartiennent maintenant et il est de votre responsabilité, même du sens de votre vie de vous en libérer .... en étant toutefois indulgent avec vous car vous êtes ce que vous faîtes maintenant et non ce que l'on a fait de vous !!!
Voici donc ici l'analyse à laquelle chacun de vous pourra s'identifier, découvrir le masque employé pour "éviter" la souffrance mais surtout à la place, pouvoir entrevoir un chemin de guérison avec quelques clés qui vous sont proposées.
 Chaque individu a des blessures profondes qu'il tente de masquer l'empêchant toutefois d'être lui même. Ces marques se sont inscrites dès la plus tendre enfance pour se perpétuer à l'adolescence et l'âge adulte. La souffrance engendrée par les blessures de l'âme donne lieu à une réaction de défense de la personne qui, malgré sa volonté, reste bloquée dans les mêmes réflexes destructeurs.

Voici donc les 5 grands coupables
de nos maux à identifier et à combattre
 pour atteindre la délivrance

Suite de l'article ICI


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire