dimanche 16 septembre 2018

Je mange des mauvaises herbes : pissenlit et ail des ours



Pour inaugurer la rubrique "Ecolo" du blog, j'ai choisit de vous parler des mauvaises herbes, qui d'ailleurs portent très mal leur nom. En effet, beaucoup de ces plantes sont comestibles
et bonnes pour la santé et en plus gratuites car, pour tous ceux qui ont la chance d'avoir un jardin, il n'y a plus qu'à se baisser pour les ramasser.

Pour commencer, il y a quelques précautions à prendre, en effet, collecter des plantes sauvages comporte quelques risques, il faut donc être prudent et respecter quelques règles :

  • Ne pas consommer une plante que vous n'avez pas formellement identifiée.
  • Assurez-vous que l'endroit où vous ramassez la plante, n'est pas pollué.
  • Faîtes attention, certaines plantes n'ont qu'une partie de comestible ou doivent être cuites pour ne plus l'être.


Il existe des livres très bien expliqués pour aller plus loin. Vous trouverez une sélection à la fin de l'article.

Dans cet article, je vous parlerais essentiellement de 2 "mauvaises herbes : le pissenlit et l'ail des ours.

Le pissenlit


Toutes les espèces de pissenlits (genre Taraxacum) possèdent des propriétés et usages sensiblement identiques. Le pissenlit est une petite plante herbacée, renfermant un latex blanc. Ses feuilles sont allongées (jusqu'à 20 cm de long) vertes foncées et  munies de dents plus ou moins marquées selon les espèces et disposées en rosette à la base. Les fleurs sont jaunes en languette rassemblées en capitule portées par une tige creuse. Les fruits sont des Akènes munis d'une aigrette permettant la dissémination par le vent, n'oubliez pas de faire un voeu quand vous soufflez sur le pissenlit mature. La racine est pivotante et peut s'enfoncer très profondément dans la terre (jusqu'à 2 mètres) .De nombreuses plantes comestibles sont appelées pissenlit dans l’usage populaire. C’est par exemple le cas des crépides, il est également possible de confondre un pissenlit avec de jeunes laiterons. Le pissenlit se distingue toutefois avant la floraison par la présence courante d’un bouton floral au centre de la rosette.  On en trouve facilement dans les jardins, les prairies, les champs sur les bordures de chemin.

Tout est bon dans le pissenlit et il peut se ramasser toute l'année. Les racines, les fleurs et les feuilles peuvent se manger crues comme cuites. Les feuilles et les racines plus âgées, sont meilleures cuites. Les racines grillées peuvent être un bon substitut de café. Les boutons de  fleurs peuvent être utilisés en remplacement des pointes d'asperges. Les feuilles une fois cuites peuvent remplacer les épinards (les feuilles contiennent 2 fois plus de vitamine A que les épinards mais aussi de la vitamine C en proportion importante) ou compléter une soupe.

Le pissenlit a aussi des propriétés médicinales. Il est principalement dépuratif,diurétique, laxatif, tonique. Le suc appliqué régulièrement sur une verrue peut la faire disparaître.

On peut le cuisiner de nombreuses façon : confiture, soupe, boisson, salade, tartes... 


La poêlée de pissenlit 


Ingrédients (6 personnes) :


  • des pissenlits (1 très grosse poignée par personne)
  • des pommes de terre (1 par personne)
  • 300 g de lardons
  • ail (1 ou 2 gousses par personne)
  • huile d’olive

Préparation :
Épluchez les pommes de terre, coupez les en morceaux. 
Dans une poêle, faites dorer les pommes de terre coupées dans un peu d'huile, ajoutez les lardons, remuez, ajoutez l’ail. 
Baissez le feu et ajoutez les pissenlits coupés. Faites cuire doucement jusqu'à ce qu’ils soient un peu ramollis.
C'est prêt.


L'Ail des Ours

L'ail des ours appelé aussi ail sauvage est une plante herbacée, vivace, à l'odeur d'ail, possédant un bulbe.

On trouve cette plante dans les sous-bois frais et ombragés ou le long des ruisseaux. Les feuilles vertes sombres (large de 2 à 5 cm avec la pointe recourbée vers l'arrière) apparaissent en fevrier-mars et les fleurs blanches (à 6 pétales, regroupées en inflorescence globuleuse), d'avril à juin. La période de la récolte se termine avec les premières fleurs.

L'Ail des Ours est une plante médicinale très ancienne.  Depuis quelques années il a retrouvé une popularité du fait de sa haute teneur en vitamine C et de ses propriétés amaigrissantes. Il est très riche en une huile essentielle sulfurée, autres composants : sulfure de vinyle, sels, aldéhyde instable.

Ses propriétés : dépuratif, hypotenseur, anthelminthique et surtout antiseptique en usage interne ou externe.

On peut manger son bulbe ou ses feuilles, comme condiment ou légume cru ou cuit. Les feuilles fraiches peuvent être utilisées comme épice, coupée menu comme de la ciboulette ou du persil, on peut faire un délicieux pesto. On utilise le bulbe dans les : teintures, sirops, décoctions, jus, cataplasme de pulpe, essence. Privilégié la consommation cru pour préserver la vitamine C. L'essence est utilisée comme rubéfiant en cas de rhumatisme et comme désinfectant de l'atmosphère intérieure.

Risque de confusion : avant la floraison il est possible de confondre les feuilles de l'ail des ours avec celles du muguet ou de la colchique. L'odeur d'ail est un critère essentiel pour éviter les erreurs.


Pesto

Ingrédients :

  • 60 à 70 g de feuilles d'ail d'ours
  • 1 bouquet de basilic frais
  • 3 branches de thym frais
  • 2 gousses d'ail
  • 50 g d'amandes mondées
  • 2 tomates à l'huile
  • 7 olives noires dénoyautées
  • 1/2 cc de gros sel
  • environ 1 dl huile d'olive extra



Préparation :

* Facile à préparer avec un goût prononcé d'ail, cette préparation se garde au frigo dans un bocal, recouvert d'huile d'olive pendant 1 bon mois.

Lavez et hachez au mixer les feuilles d'ail des ours avant de les écraser au mortier.

Lavez, équeutez et essorez le basilic et le thym frais.

Ajoutez les ingrédients dans le mortier comme suit :

Le basilic, le thym, l'ail et le gros sel et pilez avec le pilon ... ajoutez ensuite les feuilles d'ail des ours, pilez à nouveau.

Terminez avec les amandes de façon à ne pas les écraser en bouilli.

Ajoutez l'huile d'olive extra par petites doses en brassant à chaque fois.

Terminez avec les tomates et les olives noires .... sans les piler.

Je n'ajoute pas de parmesan dans cette préparation, mais uniquement au moment du service.


Source :  ptitchef.com


Pour aller plus loin (images cliquables, liens d'affiliation) :

               


Je vous souhaite tout le bonheur du monde




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire