samedi 27 octobre 2018

Comment limiter 10 des plus grands regrets de la vie ?


J'ai toujours voulu vivre ma vie sans regrets ; pousser la vie à la limite et expérimenter à peu près tout (c'est pourquoi j'ai une si grande liste de choses à faire  !). Cela dit, il est compréhensible que, parfois, la folie des tâches quotidiennes entrave la progression vers votre vie idéale.


Malheureusement, alors que vous êtes occupé par les routines de la vie, le temps peut passer très vite et, avant même de vous en rendre compte, vous reviendrez sur votre vie avec de grands regrets. Le meilleur moyen de limiter ces regrets consiste tout d'abord à comprendre quels sont les plus importants et, deuxièmement, à agir avant qu'il ne soit trop tard.

Quels sont les plus grands regrets des personnes mourantes ?


Voici quelques-uns des plus grands regrets que les gens peuvent avoir à la fin de leur vie.

1. Ne pas faire amende honorable
Nous avons parfois besoin de laisser aller des personnes toxiques dans nos vies. D'autres fois, nous gardons des rancunes qui ne sont pas saines et qui ne nous rendent définitivement pas heureux. Demandez-vous si vous voulez vraiment passer à autre chose ou si vous souhaitez peut-être réparer cette chose. N'oubliez pas que parfois, réparer ne consiste pas à faire en sorte que la personne se sente mieux, mais à améliorer votre santé mentale.


2. Se prendre la tête sur les petites choses
Vous ne vous y attendiez peut-être pas mais les personnes âgées regrettent d’avoir perdu tant de temps et d’énergie sur des petites choses de la vie. C'est compréhensible cependant, non ? Nous savons tous qu'à la fin de la journée (sans parler de la fin de notre vie), il n'ait probablement plus vraiment question de vos cheveux qui ne sont pas coiffé comme vous voulez, du chien qui a fait ses besoins sur le tapis ou de votre conjoint qui n'a pas sortie les poubelles. 
Laisser ces choses aller peut libérer tellement d'énergie que nous pouvons rediriger vers l'appréciation des gros trucs. S'inquiéter est le moyen numéro un de perdre un temps précieux, ce qui à son tour affecte gravement votre bonheur, alors si vous voulez le faire, assurez-vous qu'il s'agit d'une chose importante.


3. Objectifs non atteints
Essayez-vous d'atteindre vos rêves ou laissez-vous la vie entraver la réalisation de vos objectifs ?
De nombreuses personnes en fin de vie sont tombées dans ce piège et regrettent de ne pas avoir réalisé leurs rêves.
Des tâches telles que le travail intense et, soyons réalistes, la paresse peuvent nous retenir, mais le plus souvent c'est la peur qui nous empêche d'atteindre nos objectifs (Vous n'arrivez pas à atteindre vos objectifs ? Voici comment faire en 4 étapes). Ecrire vos objectifs est une bonne étape, mais ce n’est que la première étape. Déterminez une chose que vous pouvez faire  chaque jour pour vous rapprocher de ce que vous voulez vraiment.


4. Les "non-dit"
Une autre manière dont la peur nous empêche de vivre pleinement notre vie est les "non-dit". Nous avons si souvent peur de dire ce que nous pensons, de dire aux gens ce que nous ressentons, ou de dire quelque chose qui pourrait nous rendre vulnérable. Bien sûr, cela inclut les mots habituels comme "je t'aime" et "je suis désolé". Mais retenir vos sentiments lorsque vous vous débattez, que vous vous blessez ou que vous êtes bouleversé peut tout autant nuire à nos relations et conduire à de graves problèmes ou regrets à long terme. Choisissez vos mots judicieusement, vous ne voulez pas être blessants, mais dîtes ce que vous ressentez. Lorsque vous ne le faites pas, vous cachez un peu de vérité à l'intérieur.


5. Travailler trop
Avoir nos téléphones dans nos poches peut signifier un accès permanent, ce qui rend plus difficile que jamais le chronométrage mental à la fin de la journée. 
Même si votre travail vous procure une joie réelle - et vous avez tendance à vous fatiguer, à un moment donné, vous regretterez probablement de ne pas avoir disposé de plus de temps libre pour explorer les autres choses que vous aimez.


6. S'inquiéter de ce que les autres pensent
Tout le monde lutte avec cette conscience de soi d'une manière différente et il faut beaucoup de temps pour le surmonter. Mais ce qui est amusant, c’est que nous vivons tous en nous inquiétant de ce que les autres pensent de nous. 
Plus tôt nous lâchons cette inhibition, plus vite nous pourrons être nous-mêmes et nous centrer sur  les choses qui nous procurent de la joie.


7. Ne pas suivre leurs passions
Dans notre société nous ne sommes  pas vraiment encouragés à suivre nos passions, on nous fait croire en une vie conventionnelle qui consiste à avoir un bon travail de 9 heures à 17 heures, un conjoint aimant, des enfants adorables et une grande maison. Faire ce que vous aimez ne signifie pas nécessairement renoncer à tout cela et quitter votre travail pour devenir peintre, ou déménager au Costa Rica pour faire du yoga tous les jours. 
Réfléchissez bien à la raison pour laquelle le travail de vos rêves est le vôtre, et si vous vous préparez réellement à être heureux de ce que vous faites.


8. Prendre la vie trop au sérieux
Il est difficile d’imaginer pleinement lequel de nos facteurs de stress, de nos réussites, de nos échecs et de nos rêves nous semblera toujours important lorsque nous serons sur notre lit de mort. Mais vous pouvez probablement avoir une très bonne idée du moment si vous en avez besoin. La plupart des choses que nous croyons être la «fin du monde» du moment n'auront plus aucune importance dans 10 à 20 ans, voire dans un mois.
Il est facile de se rappeler de ne pas s'inquiéter, mais nous avons parfois besoin de rappeler que ces «gros» facteurs de stress peuvent ne pas l'être aussi. De plus, la plupart du temps, vous n’avez aucun contrôle sur eux, juste la façon dont vous réagissez à eux. Alors, prenez le temps de mettre les choses en perspective et d'apprendre à rire un peu plus.


9. Ne pas écouter leur intuition
Nous savons tous ce qui nous rendra heureux - et souvent, nous n'avons pas besoin de cherché très profondément pour le savoir.  Nous pouvons nous embrouiller un peu et avoir parfois besoin de corriger notre cap, mais nous savons aussi ce que nous ressentons lorsque nous devons prendre une décision, mais que notre instinct nous dit d'aller dans une autre direction.
Ne pas écouter cet instinct peut nous mettre dans toutes sortes de désordres qui peuvent sembler complètement accablants ; se retrouver dans une carrière que vous n'aimez pas, dans une ville que vous n'aimez pas, ou négliger une passion que vous avez lentement laissée tomber. Vérifiez avec vous-même, cette intuition veut être entendue.


10. Ne pas passer plus de temps avec la famille et les amis
En fin de compte, nos relations avec la famille, les amis et les partenaires nous apportent plus de joie que des succès professionnels ou superficiels. À la fin de leur vie, les gens regrettent souvent de ne pas avoir passé plus de temps avec leurs enfants, de ne pas être un meilleur conjoint et de ne pas rester en contact avec leurs amis et leurs proches.
Heureusement, c’est un problème assez facile à corriger : consultez votre calendrier pour la semaine, déterminez combien de temps vous passez au bureau ou aux tâches ménagères, et comparez-le à votre temps libre. Prévoyez des moments avec vos proches, comme tout autre rendez-vous.


Quand les gens se souviennent de leur vie, leurs regrets sont le plus souvent liés à des choses qu’ils n’ont pas faites. Ils ne suivent pas leur passion, ne passent pas plus de temps avec leur famille et n'écoutent pas leur intuition. Ils auraient souhaité être plus ouverts sur leurs sentiments, avoir hiérarchisé les objectifs qui étaient vraiment importants pour eux et avoir échappé plus souvent aux opinions des autres.

Au quotidien, il peut s'agir de changements incrémentiels. Mais après des décennies d’ajustements mineurs, nous espérons pouvoir éviter certains de ces regrets communs. J'espère apprendre de ces leçons et continuer à vivre une vie sans regrets.

Et vous ?

Source : https://bucketlistjourney.net/


Lire aussi :


Pour aller plus loin (images cliquables*) :

               


* liens d'affiliation


Je vous souhaite tout le bonheur du monde



Autres articles qui pourraient vous intéresser :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire