dimanche 14 octobre 2018

Douleurs physiques et leurs significations métaphysiques



Tout sur le plan physique est une manifestation de quelque chose sur le plan métaphysique. Lorsque nous parlons d'abondance, nous parlons en fait d'une abondance d'énergie émotionnelle, mentale et spirituelle. Nous nous remplissons à ras bord de ces énergies et c'est le débordement qui se manifeste sur le plan physique.

Les signes et symptômes apparents sur le plan physique nous amènent à nous interroger, en fin de compte, plus profondément sur nous-mêmes en tant qu'êtres énergétiques et spirituels.


Nous avons tendance à ne pas trop nous inquiéter de ce genre de choses lorsque notre corps fonctionne bien et que nous ne ressentons pas de douleur ou que nous ne sommes pas en proie à une maladie chronique. Mais lorsque notre corps ressent de la douleur ou devient handicapé par une maladie ou un accident, nous avons tendance à chercher des réponses. Nous voulons savoir pourquoi. Ou peut-être que nous ne voulons même pas savoir pourquoi nous voulons simplement réparer quelque chose que nous percevons comme étant cassé.

De manière réaliste, quand notre corps refuse de faire ce que nous voulons, métaphysiquement, ce n’est pas réellement cassé. Il fait son travail. L'une de ses fonctions est de nous transmettre des messages provenant des plans énergétiques les plus élevés. C'est alors à nous d'interpréter ces messages et d'agir.

La médecine occidentale prend la position que nous ressentons de la douleur parce que nous le pouvons. Les approches occidentales de la douleur, en tant que symptôme principal de toute maladie, se limitent à peu près aux médicaments et à la chirurgie. Le traitement consiste à engourdir ou à détourner les récepteurs de la douleur dans le corps ou à couper l'organe incriminé. Bien que cette approche ait sa place dans les situations aiguës, elle constitue au mieux un moyen temporaire et souvent néfaste d’aborder la douleur ou d’autres disharmonies que nous ressentons dans notre corps. La plupart du temps, la médecine occidentale a peu à offrir à la plupart d'entre nous et nous fait incroyablement attendre jusqu'à ce que nos symptômes deviennent insupportables avant même de reconnaître un manque d'harmonie.

La tendance actuelle, tant pour des raisons économiques que pour des raisons d’esprit et de développement humain, est d’encourager les gens à prendre leur vie en main. C'est l'approche de la sagesse ancienne. Nous utilisons notre corps pour communiquer avec nous-mêmes et avec les autres. Nous utilisons nos corps pour élaborer des questions émotionnelles, mentales et spirituelles. Bien que nous ayons tendance à juger négativement un corps malade, il n’y a vraiment pas de raison ou de tort à ce sujet.

Les anciens taoïstes pensaient que le bien et le mal,  le yin et le yang, n'étaient que des points de vue différents que nous adoptons tous à un moment ou à un autre. Parce que le plan de la Terre est de nature dualiste, nous le voyons tous, à un moment ou à un autre, des extrémités Yin et Yang du télescope. Il ne semble pas y avoir de raison de juger un bien et un mal. Ce sont juste les symptômes d'être humain.

Pourtant, il y a une chose comme être bien, et  une  chose comme être malade. Lorsque nous tombons malades, nous avons tendance à vouloir faire quelque chose.


Le guérisseur.

Un guérisseur est formé à l'observation et à l'interprétation des signes et des symptômes, ainsi qu'aux méthodes permettant de les traiter.

La guérison holistique de l'individu se produit à différents niveaux énergétiques. Ce sont les niveaux physique, émotionnel, mental et spirituel. Pour ceux qui sont sur le chemin, il y a beaucoup plus de niveaux et de sous-niveaux identifiés dans diverses traditions culturelles, religieuses et philosophiques. Mais pour nos besoins, nous pouvons regarder l'individu dans ces quatre grands domaines pour au moins commencer le processus de guérison.

La guérison par la voie se produit non seulement au niveau individuel, mais aussi au niveau familial, communautaire et mondial. Quand on guérit «avec intelligence», comme le disent les bouddhistes, ces autres aspects de la guérison individuelle peuvent devenir évidents.

Il y a des guérisseurs opérant aujourd'hui à tous ces niveaux. Pourtant, un bon endroit pour commencer est dans le corps individuel. Dans cette optique, voici une liste des symptômes physiques et des disharmonies métaphysiques qu'ils peuvent refléter.

Louise Hay, dans son livre, "You can heal your life" (en français,"Transformez votre vie"*) , a fait un travail intéressant dans ce domaine.  Les autres références sont les principes de diagnostic de la médecine traditionnelle chinoise.

Veuillez noter que ce ne sont que des observations générales, servant, espérons-le, à éclairer des domaines que vous pouvez regarder de plus près en vous ou avec l'aide d'un guérisseur. Vous êtes celui qui vous connaît le mieux. En parcourant ces observations, essayez d’étendre votre conscience au-delà de votre propre vie pour voir également comment ces différences se reflètent dans votre propre famille, communauté, pays et dans le monde. En fin de compte, c'est notre propre choix de guérir ou de ne pas guérir et c'est notre propre capacité de guérison innée qui est activée.


La tête

Maux de tête : la douleur indique toujours une séparation quelconque. Habituellement, nous disons séparation de la vérité. Plus la douleur est grande, plus il est important que quelque chose se produise. Selon la partie de la tête affectée, le sens change. Louise Hay auteure de "You can heal your life" suggère que les maux de tête indiquent l’invalidation de l’individu hors de la peur. En médecine chinoise, il existe différents types de céphalées en fonction de la qualité de la douleur et de la position sur la tête. 

Sommet : le sommet de la tête est associé à notre connexion à l'univers ou à Dieu. La douleur ici est associée à la séparation de cette puissance supérieure. Il est également associé aux reins et l'émotion est la peur. Les canaux de la vésicule biliaire et de la vessie traversent le sommet de la tête. La vésicule biliaire est associée au courage, et la vessie à travers son associé avec les reins est associée à la peur. Du 20 (Baihui) situé au sommet de la tête est largement utilisé pour “calmer l'esprit” en médecine chinoise.

Front : le front est associé au troisième œil, à la fois dans la théorie des chakras et dans la théorie médicale traditionnelle chinoise. Le troisième œil est associé à l'introspection et à l'illumination de votre propre être intérieur. La douleur est associée à la séparation de votre propre être intérieur. En médecine chinoise, Yintang, qui se situe à mi-chemin entre les extrémités des sourcils, Du 23 (Shangxing), Du 24 (Shenting), situé au dessus de Yintang et du Du 20 (Baihui) tête, tous ont l’action de «calmer l’esprit». Yintang est associé aux yeux; non seulement les yeux qui regardent vers l'extérieur, mais les yeux qui se tournent vers l'intérieur et sont indiqués dans certains troubles émotionnels.

Temporal : les côtés de la tête sont associés au courage, en particulier au courage de faire face à votre monde. Les migraines, généralement situées dans les quadrants avant, à droite ou à gauche, indiquent une séparation de votre monde. L'implication des yeux dans les migraines indique non seulement une réticence à regarder sans, mais à regarder à l'intérieur. La plupart des migraineux signalent non seulement une douleur intense derrière les yeux, mais également une sensibilité aiguë à la lumière. En médecine chinoise, un certain nombre de méridiens traversent cette zone. Le canal de la vésicule biliaire est associé au courage. Le canal de San Jiao est impliqué dans le traitement de l'eau (l'élixir de la vie) et le canal de l'intestin grêle est impliqué dans la production de nourriture du monde. Le canal de San Jiao et le canal de l’intestin grêle sont tous deux reliés au cœur dont l’émotion est la joie et l’endroit où se trouve l’esprit. Le manque de joie (avec soi-même) est fortement indiqué par la douleur dans ce domaine. Il y a aussi la colère indiquée par le lien du canal de la vésicule biliaire avec le foie.

Occipital : le dos de la tête représente votre passé. Certains disent aussi que c'est un domaine de spiritualité. La douleur ici représente quelque chose dans votre passé qui n'est pas complet et qui reste impardonnable. L'arrière de la tête est traversé par le canal de la vésicule biliaire et les canaux de la vessie indiquant la colère née de la peur. Le dos de la tête est considéré comme le siège des expériences spirituelles. La seule façon de les voir est la vue intérieure. La douleur dans le dos de la tête représente une réticence à chercher profondément la source de lumière et de vérité.


Le dos 

Colonne vertébrale : la colonne vertébrale représente le soutien que vous pensez avoir dans la vie et votre alignement avec ces forces de soutien. La colonne vertébrale incurvée ou scoliose représente un désalignement avec la vie. Les spasmes représentent une réticence à accepter le support qui existe.

Épaules : les épaules représentent des charges et des responsabilités. l'épaule rigide, par exemple, représente une réticence totale à assumer vos responsabilités dans la vie, en particulier votre propre vie. La douleur et le dysfonctionnement à divers degrés représentent divers degrés de réticence à être responsable. Avancer dans la vie exige parfois que vous «mettiez un coup d'épaule» pour surmonter l'inertie. Le canal de la vésicule biliaire traverse les épaules et indique le courage (ou l'absence).

Le dos : en médecine chinoise, il est considéré comme votre côté Yang ; le côté actif, agressif, éclairé. Le dos représente aussi ce qui est derrière vous. Très souvent, nous ne voyons pas clairement ce qui est derrière nous. Les problèmes de dos représentent généralement un conflit entre l'envie d'avancer et l'inertie d'un passé impardonnable qui nous retient. Cette tension nous sépare très souvent des deux et la douleur en est le résultat. Louise Hay suggère que les dos représentent généralement un soutien.

Milieu du dos : le milieu du dos est le lien entre l'épaule et le bas du dos. Cela peut être un maillon faible. Alors que nous raffermissons nos épaules et que nous sommes prêts à assumer les responsabilités de la vie, et que nous avons rassemblé autour de nous le soutien financier et émotionnel dont nous avons besoin (bas du dos), quelque chose se faufile et nous poignarde dans le dos. Ceci est un angle mort. Non seulement nous ne pouvons pas le voir, mais c'est très difficile à atteindre. Le maillon faible s'effrite. C'est le saboteur ou le séducteur qui nous éloigne de notre chemin. Dans cette zone se trouvent les points de tonification (appelés points «huShu») pour le foie, l'estomac et la rate. Ces organes sont responsables de la transformation et du transport du Qi et de la libre circulation du Qi dans le corps. Les blocages affectent ici tout le corps. La rate représente l'inquiétude ou la peur et le foie représente la colère ou les émotions de base. Tous deux peuvent saboter même les meilleurs plans. Louise Hay suggère que le milieu du dos représente la culpabilité et le fait de rester coincé dans le passé.

Lombaires : le bas du dos représente le soutien ; soutien financier, soutien affectif de la famille et des amis et soutien de Dieu ou de l'univers. Les reins sont situés dans cette zone et la dysfonction rénale se traduit par la peur / les phobies. Une douleur au bas du dos peut indiquer que nous avons pris plus que ce que nous pensons pouvoir gérer. C'est un dysfonctionnement, seulement si ce n'est pas la vérité. Si nous en avons effectivement pris trop, cela serait indiqué par un traumatisme physique au dos et tout ce que nous avons à faire est d'alléger la charge. Le mal de dos chronique, cependant, non associé à un traumatisme est celui avec l'application métaphysique, et celui lié à l'épuisement du rein. On considère que les reins ont une fonction centrale par rapport aux autres organes, car c'est là que sont stockés le Yuan Qi ou notre Essence primaire. Yuan Qi est également connu comme Qi primaire ou Qi congénital. C'est le Qi avec lequel vous êtes né et qui détermine votre force relative dans le monde. Il est assez difficile de renforcer un Yuan Qi déjà faible, mais cela peut être fait. La douleur au bas du dos est souvent diminuée en renforçant les reins. En bref, la douleur au bas du dos, se réfère généralement à un manque de confiance dans l'univers pour protéger et soutenir. 

Coccyx : le coccyx / sacrum est le siège de l'apitoiement sur soi. Il y a une peur de demander de l'aide. On préfère s'asseoir et se sentir désolé de soi-même plutôt que de "se prendre le cul" et de faire quelque chose.


Les jambes 

Les hanches : les hanches représentent les décisions dans la vie, en particulier les décisions concernant l’avancement. Douleur dans les hanches est un signe d'être «coincé», incapable de prendre une décision, ou de voir clairement ce qui doit être fait ensuite. Le processus de la marche exige que l'on pousse d'abord la hanche vers l'avant et que la jambe etc. C'est en fait un acte de foi de notre part, car nous sommes littéralement en train de faire une chute au sol et de croire que nos jambes nous sauveront. Le canal de la vésicule biliaire traverse la hanche, ce qui représente à nouveau le courage et la confiance pour avancer. Louise Hay suggère que les problèmes de hanche représentent la peur de prendre des décisions importantes. Les hanches représentent l'idée que la prochaine étape de votre vie est importante. La douleur ou l'inconfort vous conseille de ralentir ou d'arrêter, de regarder autour de vous, d'acheter une carte ou de demander conseil à quelqu'un.

Cuisses supérieures : les cuisses sont le lien entre les hanches et les décisions, et les genoux et la fierté. Très souvent, lorsque nous prenons une décision, et que nous passons à l'étape suivante, la fierté fait obstacle. "Et si j'ai l'air stupide ? Et si ça ne va pas ? Et si ça ne marche pas ? " Nos genoux se bloquent ou se transforment en coton, et nous ne pouvons pas avancer. La douleur qui commence dans les hanches et qui descend dans la cuisse (nerf sciatique), est la séparation de notre désir et de notre décision d'avancer et de notre peur de tomber "le cul par terre". Louise Hay suggère que les problèmes de la partie supérieure de la cuisse représentent la rétention d'un traumatisme d'enfance.

Les genoux : les genoux représentent la fierté. Dans la pratique spirituelle, il est suggéré de descendre avant de pouvoir se lever, comme Jésus l'a fait avant Jean-Baptiste, avant de commencer son propre ministère. L'orgueil ou l'ego nous empêche de nous soumettre à la volonté de Dieu ou de l'univers. En pratique, chaque fois que nous avançons dans la vie ou que nous changeons d’approche, nous abordons l’inconnu. Nous pouvons nous sentir vulnérables ou incertains. Nous pouvons rester immobiles, agenouillés, résistant au vent du changement. Il est intéressant de noter que les genoux endoloris et raides sont un symptôme de l'insuffisance rénale, dont l'émotion est la peur. Plutôt que d'admettre notre peur, nous y résistons jusqu'à ce qu'elle nous submerge. Alors que les genoux représentent la fierté, et que l'on dit que "la fierté passe avant la chute", les genoux peuvent aussi représenter l'humilité, ce qui est la sagesse de céder face au changement.
En bref, on peut dire que les problèmes au genou indiquent que l'on est coincé dans l'Ego, trop fier pour se plier. Louise Hay suggère également que les genoux représentent la fierté et l'Ego.

Les tibias : les tibias représentent un autre maillon faible. Bien que les tibias soient principalement des os, la substance la plus dure du corps, ils sont en réalité assez sensibles et fragiles. Un léger coup sur les tibias n'est pas seulement douloureux, il affaiblit tout le corps. Lorsque nous nous sommes organisés pour aller de l’avant, que nous franchissons une nouvelle étape vers l’objectif que nous nous sommes fixé et que nous sommes en train de le prendre, quelque chose se produit et vous fait tomber. C'est quelque chose qui nous fait trébucher parce qu'on ne le voit pas, même s'il est juste devant nous.  Avancer signifie toujours que quelque chose est laissé de côté. Il est intéressant de noter que les trois canaux Yin du pied se croisent tous à rate 6 (Sanyinjiao), représentant une confluence de souci, de colère et de peur. Aller de l’avant est souvent marqué par un enchevêtrement de réactions émotionnelles qu'il convient de résoudre, surtout si nous y résistons. Louise Hay suggère que les problèmes sont la peur de l'avenir ; ne pas vouloir aller de l'avant.

Chevilles : les chevilles représentent la flexibilité, ce qui est important lorsque l'on navigue dans les méandres de la vie. Des chevilles raides et douloureuses signifient que le changement est difficile pour vous.  Une cheville cassée est un bon signe pour développer une certaine flexibilité dans votre vie. Louise Hay suggère que les chevilles représentent la mobilité et la direction.

Pieds : nos pieds représentent notre connexion avec la Terre Mère. Les pieds endoloris, gonflés, engourdis ou douloureux représentent l'état de notre relation avec notre Mère. Mère Terre et nos énergies de base. Alors que ce sont les jambes qui nous font avancer dans la vie, ce sont les pieds qui entrent en contact avec le sol et peuvent arrêter toute avancée, ou du moins la rendre difficile. Dans la société moderne avec son asphalte, son béton et ses hauteurs, nous perdons le contact avec la Terre et ses énergies. Cela peut se refléter dans notre relation avec celle qui nous a donné naissance. La séparation peut causer de réelles douleurs.
Tous les canaux des jambes Yin et Yang se rencontrent et se rejoignent dans les orteils. C'est une zone de haute énergie et d'effet puissant sur le corps. C'est un domaine où de fortes énergies  sont en transition, de sorte que notre contact avec les Mères, la Terre-Mère et nos énergies de base est toujours ambivalent. Nous voulons nous rapprocher de cet amour, tout en nous éloignant de notre propre chemin.
D'après mon expérience, les pieds stockent souvent des énergies toxiques (souvent liées au deuil ou au ressentiment), aussi loin du cœur que possible, donc dans les pieds. Souvent, ces problèmes remontent à l'enfance. Manquant d'outils pour libérer efficacement le chagrin ou le ressentiment, le corps le stocke, comme s'il stockait de la graisse. Au fil du temps, de plus en plus d'énergies toxiques sont stockées ici et remplissent le réceptacle. Dans de nombreux cas, la jambe entière peut être impliquée et les déchets commencent à s'échapper dans le système. Il s’agit en effet d’une situation très grave qui peut conduire à des amputations, à des troubles sanguins et même à la mort, car le corps lutte pour protéger le cœur. Métaphysiquement, il devient clair que l’espace dans lequel vous vous trouvez est douloureux. La clé est passer à autre chose, de cesser de focaliser sur le passé, relâchez ou transformez ce qui vous tient émotionnellement immobile. Louise Hay suggère que les pieds représentent notre compréhension de nous-mêmes, de la vie et des autres, et que les orteils représentent des détails mineurs de l'avenir.

Gorge

La gorge représente notre volonté et notre capacité à communiquer avec les autres et avec nous-mêmes. Les maux de gorge,  les tumeurs représentent toutes des difficultés à dire ce que nous voulons dire. Les masses, tant les tumeurs physiques que celles qui ne se manifestent pas (Hystericus Globus) sont nos tentatives délibérées de bloquer la libre expression de nos émotions et de notre identité. La gorge est un autre de ces maillons faibles qui peuvent vous séduire ou vous éloigner de votre chemin. La gorge est le canal entre la tête et le cœur. Dans la médecine chinoise, il est dit que le cœur abrite l'esprit, en particulier dans son rapport avec l'émotion de la joie et l'expression de l'amour pour nous-mêmes et pour les autres. Avez-vous déjà eu une bonne idée, motivé votre corps, mis votre coeur dedans, seulement pour dire quelque chose de complètement stupide qui fait des dégâts ? Avez-vous déjà ressenti le besoin de dire quelque chose de complémentaire et de le supprimer ?  À quelle fréquence un mot imprudent ou mal choisi fait-il des ravages dans votre vie ? D'où proviennent, toutes les choses que vous n'avez pas dites au fil des ans, qui restent coincées dans la gorge, qui ont besoin de sortir, et qui y arrivent d'une manière ou d'une autre.
Toutes les émotions sont conçues pour être exprimées, même celles que nous jugeons négatives et surtout celles que nous jugeons positives. Louise Hay appelle la gorge, une voie d'expression et un canal de créativité. Les problèmes indiquent une incapacité à se défendre, la colère avalée, la créativité étouffée et le refus de changer. Les problèmes thyroïdiens indiquent une difficulté à analyser, digérer et assimiler la communication entre la tête et le cœur.

Poitrine / Seins

La zone de la poitrine représente le principe féminin consistant à nourrir et à nourrir le lien avec le «souffle de vie» qui traverse les poumons. Chez les hommes, la douleur ou l'inconfort, non associé à un organe ou à un vaisseau, représente une déconnexion du principe féminin. L'envie de sein peut exister chez l'homme ; le désir de se connecter avec le côté féminin, de la même manière que l'on dit que l'envie du membre masculin existe chez les femmes ; le désir de se connecter avec le côté masculin. En médecine chinoise, l'avant est considéré comme Yin. La poitrine est la confluence des trois types les plus importants de Qi, qui nourrissent le corps; Zhong Qi, des poumons, Jing Qi, de la rate, et Yuan Qi des reins. Les problèmes de sein représentent un déni de la mère / du principal féminin pour se nourrir et nourrir les autres. Louise Hay suggère également que les seins représentent la maternité et l'éducation. Les kystes, les masses, etc. représentent plus de maternité.

Plexus solaire

On dit qu'il est le siège de l'ego et l'individuation. Certains l'appellent le moi négatif. En général, cette zone représente les conflits dans votre vie. La douleur ou l'inconfort dans la zone du diaphragme représente des conflits non résolus. En médecine chinoise, la douleur dans cette région indique une stagnation du Qi du foie, généralement associée à la colère.

Estomac

L'estomac représente la digestion, non seulement des aliments et des nutriments physiques, mais aussi de nouvelles idées, de nouvelles façons de faire et d'accepter tout changement. L'estomac n'est rien d'autre qu'un gros sac de muscle flexible dont le travail consiste à mûrir et à digérer tout ce qui y est introduit. C'est-à-dire que son travail consiste à décomposer ce qui y est mis sous une forme que l'organisme peut traiter. Cela se fait en ajoutant de l'acide chlorhydrique, des hormones, des enzymes et de la bile, ce qui réduit chaque chose en une masse indifférenciée appelée Chyme. Simultanément, il bascule en va et vient jusqu'à ce qu'il soit liquéfié et puisse passer à travers la petite valve pylorique dans l'intestin grêle où l'absorption réelle des nutriments a généralement lieu. 
Métaphysiquement, lorsque nous découvrons une nouvelle idée ou une nouvelle façon de faire, le processus est similaire. Nous devons d'abord avaler l'idée, soit en entier, soit en petits morceaux pratiques, en une forme que nous pouvons gérer et finalement absorber ce dont nous avons besoin pour nous nourrir. De la même manière qu'une mauvaise alimentation empoisonne le corps, les idées toxiques, les émotions réprimées et la résistance au changement peuvent avoir un effet d'empoisonnement. 
Dans la médecine traditionnelle chinoise, la disharmonie émotionnelle de longue date est considérée comme la principale cause de maladie. Le renforcement de la rate et de l'estomac, qui à eux deux sont responsables de la transformation des aliments et de l'eau en Qi, et de son transport dans tout le corps, est considéré comme une stratégie clé pour traiter presque toutes les maladies. Métaphysiquement, nous devons nous nourrir chaque jour, tout comme nous devons manger des aliments nourrissants. Tout comme le corps physique a besoin de nourriture pour grandir et continuer ses activités quotidiennes, il en va de même pour les fonctions émotionnelle, mentale et le corps spirituels. Métaphysiquement, la "santé" ne se faite pas uniquement par un changement de régime seul. Louise Hay suggère que l'estomac retient la nourriture, digère les idées. Les problèmes indiquent une peur, une peur de la nouveauté et une incapacité à assimiler le nouveau.

Source : www.stevenaitchison.co.uk


Si vous êtes intéressés par ce sujet, je vous conseille de lire et de garder précieusement le livre : 
c'est vraiment une mine d'or d'informations et même si ça ne remplace pas toujours le médecin, je peux vous dire par expérience que les petits "bobos" de tous les jours et même les plus gros disparaîtrons vite fait de votre vie grâce à ce bouquin. Chez moi, il est devenu mon livre de chevet et même mes enfants le consultent régulièrement.

Voici quelques articles tirés du livre de Jacques Martel :
Le mal a dit : brûlures d'estomac



Pour aller plus loin (images cliquables*) :

             


* liens d'affiliation



Je vous souhaite tout le bonheur du monde


Autres articles qui pourraient vous intéresser :






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire