vendredi 7 décembre 2018

La méditation : guide et bénéfices




La méditation
Le but de la méditation est d’atteindre l’illumination par le biais de la phase de Contemplation. Atteindre cet objectif vous permet de devenir une personne toute nouvelle, celle qui a la capacité de vivre une vie pleine et heureuse.


Vous pouvez apprendre à être plus compatissant. Apprenez comment devenir une bonne personne. Vous pouvez apprendre à être plus compréhensif, plus intéressant et plus instruit. Cela vous permettra de devenir une personne qui est en mesure de profiter de la vie au maximum et vous saurez le rôle que vous devez jouer dans cet univers.
Lorsque vous atteindrez pleinement cet état d’être et de conscience, le fait est que vous pouvez vous transformer et vivre la vraie grâce.

Avantages que vous rencontrez

En outre, il y a des avantages supplémentaires à la méditation. Voici quelques-uns des nombreux avantages :
  • Méditer, permet de vous concentrer, vous permettant de mieux accomplir vos tâches de plus en plus rapidement.
  • Méditer, vous permet d’améliorer votre niveau de stress. En réduisant le stress, vous allez prendre de meilleures décisions et gérer les problèmes efficacement.
  • Méditer, vous permet de communiquer plus efficacement, et vous conduit à un monde meilleur.
  • Méditer vous permet d’améliorer votre santé, améliore les troubles cardiaques, risques de cancer, l’hypertension artérielle et beaucoup d’autres. En abaissant le niveau de stress sur le corps, vous pouvez guérir plus rapidement et plus efficacement.
  • Méditer, vous permet d’être meilleur en tant qu’ami et en famille. Grâce au dévouement de ceux qui vous entourent, vous pouvez vous éveillez et donc sur une vibration plus élevé.
  • Méditer favorise la santé mentale. En permettant à votre esprit d’entrer dans cet état amélioré, cela vous permet de penser plus clairement. Elle aide à garder votre esprit vif.
  • Méditer, permet de devenir le véritable vous, celui que vous voulez être, plutôt que la personne qui est retenue captive par le monde qui l’entoure. Si vous méditez, vous pouvez en apprendre un peu sur vous-même ainsi que sur le monde autour de vous !

Il y a beaucoup plus d’avantages à la méditation. Pour chaque personne, cette expérience va être tout à fait unique. Si vous souhaitez savoir ce qu’il peut vous offrir, vous devez apprendre à méditer. Il n’y a rien de négatif qui peut venir de la méditation, au contraire.
Avant de commencer à pratiquer la méditation, vous devrez comprendre ce que c’est et pourquoi vous devez utiliser cette méthode de relaxation. Le cerveau est le principal outil que vous utiliserez pour définir ce processus. Mais, vous ne pouvez le réaliser que lorsque le cerveau est en mode « normale ».
Pour vous aider à comprendre la méditation, nous devons tout d’abord décomposer les différentes étapes selon le fonctionnement du cerveau.
Il y a trois étapes uniques dans le cerveau qui montre comment il fonctionne en tout temps. Si l’on considère la méditation, uniquement en passant par ces trois étapes, vous pourrez effectivement atteindre la sérénité que vous voulez.

Premier stade : « L’esprit Normal »

Dans l’état « normal » d’esprit, votre esprit travaille dans plusieurs directions. Il fonctionne comme il le fait habituellement ce qui signifie qu’il passe d’une pensée à l’autre. En fait, c’est une activité tout à fait anormale pour le cerveau car il doit se concentrer sur une quantité moindre d’idées, si l’on veut réussir à résoudre les problèmes.
Des stimulis arrivent de partout au cerveau. Lorsque quelque chose de nouveau stimule l’esprit, il se déplace de sa pensée précédente vers la nouvelle.
Même si vous avez l’impression que vous avez le contrôle de vous-même, vous ne l’avez certainement pas.
Vous avez très peu de contrôle sur la façon dont vous vous comportez et pensez au cours de ce type de situation. Non seulement vos pensées se déplacent d’une chose à l’autre rapidement, mais votre corps physique fait la même chose. Vos émotions suivent, aussi.
Un exemple de ce type d’activité cérébrale peut être aussi simple que de voir un enfant qui joue. Si vous voyez que l’enfant joue pendant que vous conduisez, votre esprit va du contrôle du véhicule à l’enfant.
Ensuite, vos pensées vont vers votre propre enfance. Vous vous sentez bien et vous souriez à des souvenirs heureux.
Bien sûr, vous pouvez avoir des pensées et des émotions négatives.
Imaginez si cet enfant était un adolescent, qu’il faisait quelque chose qu’il ne devrait. Maintenant, vous vous interrogez sur vos enfants, sur ce qu’ils font et que vous ne savez pas. Et vos émotions vous suivent aussi avec les pensées de peur.
Dans une situation négative, vous êtes susceptible de vous laissez distraire par les pensées jouant à travers votre esprit qui ont ensuite un impact direct sur la façon dont vous conduisez votre véhicule. Peut-être allez-vous brûlez un feu rouge ou, vous évitez de justesse un accident.
Comme vous pouvez le voir, dans votre état normal de l’esprit, vos émotions ainsi que votre physique jouent un rôle important, chacun son propre rôle dans l’issue de ces événements.
Souvent, les contraintes s’accumulent au cours de ce processus et puisque c’est notre « normal » état d’esprit, ils empilent au fil du temps. Vous pouvez vous retrouver incapable de vous concentrer sur quoi que ce soit, et vous pouvez avoir mal à équilibrer tout ce que vous avez à faire dans votre vie quotidienne.
Pour l’essentiel, votre mode « normal » de pensée peut être une des pires choses que vous pouvez faire par vous-même.

Deuxième étape : La concentration

Lorsque vous entrez dans la concentration, vous entrez dans le premier État qui vous mènera à la méditation. Pourtant, ne confondez pas concentration et méditation. C’est quelque chose de tout à fait différent.
Au cours de la deuxième étape de la méditation, vous pouvez commencer à prendre le contrôle de votre esprit. Lorsque vous apprenez à vous tenir dans ce type de structure de l’esprit, les chances sont bonnes pour que vous puissiez améliorer considérablement la qualité de votre vie.
Concentration. Votre objectif semble simple mais c’est en fait assez difficile à maîtriser. Vous avez besoin de vous concentrer sur une seule chose ou objet.
Pour réussir, vous devez garder votre esprit concentré sur une chose et ne pas être distrait. Ne laissez pas votre esprit vagabonder. Ca peut est très difficile.
Lors de la concentration, bien que le processus de mise au point sur un seul élément est assez simple, le problème est la capacité de l’esprit à vous amener dans son état « normal » d’être. En vous arrachant à votre concentration et en mettant l’accent sur une autre pensée, il vous tire en arrière.
L’objectif avec concentration est de réaliser ce qui s’est passé. Lorsque vous pouvez réaliser que vous avez été distrait et que votre esprit vous a trompé dans ses propres décisions, alors vous pouvez revenir et réellement vous concentrer.
Quand vous pourrez maîtriser l’art de garder votre esprit concentré et de se concentrer, vous rencontrerez un nouveau type de pensée. Vous serez en mesure de vous détendre davantage et vous serez en mesure de réellement vous sentir mieux dans la vie. C’est un sentiment incroyable !

Troisième phase : Méditation finale

Dans la troisième étape, vous entrez dans un domaine complètement différent. Maintenant, vous êtes en mesure de vous concentrer pleinement sur l’objet de votre pensée sans être distrait car dans cette phase, pour arriver à la méditation finale aucune distraction n’est possible.
Vous devriez vous fixer le but d’atteindre cette étape parce qu’elle peut vraiment vous offrir une nouvelle façon de voir les choses. À bien des égards, vous serez en mesure de pleinement vous concentrer afin que vous puissiez mieux comprendre et vous instruire. Vous prendrez de meilleures décisions.
Lors de la concentration, votre esprit doit seulement se concentrer sur les objets que vous lui présentez d’une manière minimale. Sans distraction, en restant dans le flux continuel de la concentration des pensées. Si vous êtes distrait, vous devez reconnaître le problème, revenir en arrière et le changer jusqu’à revenir à votre phase de concentration.
Dans la méditation, cependant, ce n’est plus le cas. Maintenant, vous souhaitez conserver un flux continu de mouvement de la pensée. Il n’y a pas de rupture. C’est l’expérience ultime dans la méditation en raison du volume d’activité, qu’il vous offre.
Dans un exemple de ce que la méditation peut faire pour vous, pensez à cela. Si vous pensez à un seul sujet, maintes et maintes fois, des choses connectées à ce sujet viendront à vous sous une forme ou une autre. Disons que le mot que vous utilisez est celui de l’amour.
Si vous ne pensez qu’à l’amour dans une méditation, vous vous concentrez sur ce un mot qui mène aux autres conditions d’amour. Vous aimez quelque chose, vous aimez quelqu’un, différents types d’amour et ainsi de suite. Ressentez-le physiquement et  émotionnellement. Vous avez pensé à tout. Et, finalement, vous avez tout ce que vous pouvez aimer.
Lorsque vous avez réalisé ce type de méditation, vous avez largement dépassé le simple niveau de concentration.
Maintenant, vous allez entrer dans la dernière étape de la méditation qui s’appelle la contemplation. C’est la phase finale de la méditation et le meilleur niveau de conscience où votre corps et votre esprit peuvent entrer.
Bien qu’il faut du temps pour travailler ces différents procédés et atteindre ce niveau de compréhension, le résultat final en vaut bien la peine.

Contemplation de la compréhension

La contemplation est le dernier palier de la méditation. Dans cet état d’esprit, presque tout est possible.
Au cours de la contemplation, vous entrez dans un monde entièrement nouveau de pensée et d’esprit. Au lieu de penser à vous-même et vos problèmes, vous êtes maintenant connecté avec l’univers tout entier. Ici, votre corps et votre esprit se laissent aller. Maintenant, vous rencontrez un niveau de conscience qui permet de vous connecter avec le cosmos.
Vous vous rendez compte maintenant que vous faîtes parti d’un monde beaucoup plus grandiose. Vous savez que vous êtes juste une petite partie de l’univers. Mais la clé de la contemplation est la capacité à devenir uni à tout cela.
Lorsque vous accédez à ce niveau plus élevé de la méditation, vous entrez dans l’état de réalisation de la conscience cosmique. Maintenant, vous êtes arrivé à un niveau très éclairé, significatif et complètement connecté.
Ceux qui méditent, savent que ce stade de l’être, où l’on se trouve dans la plus haute forme de méditation est ce que vous devez rencontrer.
Regardez la façon dont votre esprit fonctionne aujourd’hui, en ce moment. Comment vous sentez-vous ? Vous pensez à ce livre, cette lecture, mais les publicités de la télévision vous viennent ? Chaque fois que vous faites face à une distraction, votre esprit est tiré dans une autre direction, rendant presque impossible la concentration et donc d’arriver à la vraie méditation.
Pourtant, c’est quelque chose que vous pouvez apprendre. En fait, c’est quelque chose d’inné, vous êtes né avec cette capacité. Accordez-vous quelques minutes par jour pour travailler à cet éveil et vous vous retrouverez dans un état d’esprit complètement différent.
En tant que débutant, ne laissez pas le processus de la méditation vous inquiétez. Le fait est qu’il est facile à comprendre et que vous pouvez facilement l’obtenir.
Allez lancez-vous……

La méditation de concentration

Le premier type de méditation est celle de la méditation de concentration. Dans ce type de méditation, l’accent est mis sur la respiration, sur une image ou un son. Les sons et les mantras, sont souvent utilisés. En utilisant ces outils, pour ainsi dire, vous êtes en mesure de libérer l’esprit et de permettre une plus grande prise de conscience ainsi qu’une plus grande clarté. Pour vous concentrer sur la méditation, vous allez utiliser un de ces éléments pour vous aider.

Respiration

C’est la méthode de méditation de concentration qui est le plus couramment utilisée. Se concentrer sur votre respiration est probablement la plus simple des méthodes à utiliser, car vous pouvez le faire à n’importe quel moment.
La respiration est efficace grâce au rôle qu’elle joue dans votre vie quotidienne et votre bien-être. Beaucoup de personnes qui pratiquent d’autres médecines alternatives, tel que le yoga, croient aussi que la respiration est essentielle au maintien du bon état d’esprit. Dans la méditation, on croit que la respiration doit être réglementée afin de méditer correctement.
Vous pouvez le voir clairement dans votre vie quotidienne sans tenir compte de la méditation du tout. Lorsque vous êtes détendu et confortable, votre respiration est lente et plus profonde. Mais, lorsque vous êtes inquiet, stressé ou anxieux, votre respiration s’accélère.
En contrôlant votre respiration, vous pouvez concentrer votre esprit et en prendre le contrôle plus efficacement.
Vous êtes vous déjà sentit accablé et anxieux ? Où apeuré ou même terrifié ? Dans l’affirmative, alors vous pouvez prendre une profonde respiration pour vous calmer. Comme vous pouvez le voir, vous pouvez contrôler votre propre respiration.
Vous pouvez gagner la maîtrise de votre esprit à l’aide de la respiration. Pour ce faire, vous devez régler votre respiration, vous aurez besoin de mettre l’accent sur le rythme de votre respiration. Le rythme est le mouvement entre l’inspiration et l’expiration.
Lorsque vous procédez ainsi, asseyez-vous et fermez les yeux. Vous vous concentrez sur votre respiration, sur la circulation de l’air dans et hors de votre corps. Vous devez vous concentrer sur la respiration et seulement sur la respiration que vous faites.
Bientôt, cette méditation deviendra quelque chose qui vous aide à soulager votre esprit. Vous verrez que votre respiration devient plus régulière, plus profonde et plus lente.
Lorsque cela se produit, votre esprit devient calme et serein. Vous vous sentirez dans un état de sérénité et de paix. Vous êtes également plus conscient de votre environnement et plus susceptibles de bénéficier des avantages de la méditation.

La respiration n’est qu’un exemple de la méditation de concentration.

La méditation de pleine conscience est tout à fait différente de celle de la concentration. Dans la méditation de concentration, vous vous concentrez sur une seule chose, comme la respiration ou quelque chose d’autre.
D’autre part, dans la méditation de pleine conscience vous ne vous concentrez pas que sur votre objectif, mais vous l’élargissez au fur et à mesure pour y inclure des informations.
À l’aide de vos capacités, vous allez devenir tout à fait conscient de tout ce qui se trouve autour de vous, y compris tous vos sentiments, les choses que vous voyez, les choses que vous entendez, les odeurs et les sons…
De là, cependant, quelque chose est unique. Vous remarquez et vous êtes conscient de ces choses, mais vous ne réagirez pas. Au lieu de cela, vous acceptez simplement tout ce qui passe dans votre esprit. Ne vous impliquez pas dans ce qui se passe.
Bien que cette méthode de méditation est moins connu et utilisé par les débutants. Cela peut être un choix idéal car il permet une vision renouvelée de l’être et de plénitude. En mettant l’accent sur tout, mais pas sur une seule chose, vous pouvez effacer votre esprit entièrement.
Tous les types de méditation tombent dans un de ces groupes. Vous devrez soit utiliser des méthodes qui sont la concentration, dans lequel votre esprit portera sur une chose pour entrer dans un état méditatif ou vous allez utiliser une méthode de méditation de pleine conscience.
Pour ceux qui hésitent entre ces méthodes vous pouvez utiliser les deux types de méditation pour obtenir des avantages et parfois une méthode fonctionnera mieux que l’autre. Avec la possibilité d’apprendre de l’une ou l’autre, vous verrez quelle méditation correspond le mieux aux besoin de votre corps et de votre esprit.
Source : Magiquelife.com

Je vous souhaite tout le bonheur du monde
Pour aller plus loin (images cliquables, liens d’affiliation) :

Autres articles :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire