lundi 18 février 2019

Développement personnel, ami ou ennemi ?



On veut tous s'améliorer, connaître le bonheur, être heureux..... On nous dit que pour avoir tout cela il faut faire un travail sur soi et apprendre à se connaître, s'aimer, se créer de bonnes habitudes... 


Voilà plusieurs années maintenant que je travaille dans le développement personnel. J'ai lu beaucoup de livres, d'articles, vu des vidéos sur le sujet. J'ai beaucoup appris, je me connais mieux aujourd'hui même s'il reste encore du travail. J'ai beaucoup bataillé avec certains sujets. Je lisais qu'il fallait faire comme cela, ou cette méthode va vous permettre ceci....

Bref, je trouvais de tout et j'essayais, je testais parce que l'on me disait que c'était la bonne chose à faire et j'étais qui moi pour contredire la personne avec des années d'expériences qui avait aidé des milliers de personnes, alors on persiste, on se casse les dents parce qu'au final on a du mal. On nous dit que c'est pourtant simple mais nous on trouve que c'est compliqué. Par conséquent, on doute donc de nous. Ai-je un problème ? Si c'est si facile pour les autres pourquoi ça ne l'est pas pour moi ?

Par exemple, je lisais partout que pour réussir il faut se lever tôt, que tous les gens qui ont connu le succès se lèvent à 5 heures du matin, ont leur petit rituel et grâce à cela ont une vie réussie. J'ai essayé de me coucher plus tôt, pour me lever plus tôt, je l'ai testé sur plusieurs semaines en me couchant une demi heure plus tôt tous les soirs pour y aller en douceur. Résultat : je me couchais et là impossible de fermer l'oeil, mon cerveau fonctionnait à plein régime, bein oui je suis un oiseau de nuit moi, et c'est la nuit que j'ai l'inspiration, que j'aime travailler. La nuit, c'est le moment que je préfère, tout le monde dort, pas de voisins qui font du bruit, personne pour me déranger, pour moi c'est le rêve. Alors du coup mon cerveau rentre en conflit. Faire ce que l'on me dit de faire parce que c'est soit disant mieux (mieux pour qui ?) ou faire selon mes envies et besoin ?

Comme vous vous en doutez surement, j'ai fait le choix de m'écouter. Et là c'est posé la question : le développement personnel est-il une bonne chose ? Est-ce un ami ou un ennemi ? 

Alors évidemment je vais vous répondre que c'est une très bonne chose, pas parce que je coache des gens et que je fais des articles sur le développement personnel mais parce qu'en effet il est important de se connaitre, de s'aimer.... Le développement personnel, vous donne des techniques qui feront  de vous une meilleure version de vous même. Là où il faut se méfier, c'est sur les techniques. Certains vous diront que leur technique est la bonne et certainement que ça fonctionne pour quelques uns mais nous sommes tous différents donc nos façon d'apprendre sont aussi différentes, il ne peut pas y avoir une seule technique pour le monde entier.

Arrêtez de culpabiliser parce que vous vous n'y arrivez pas.  Lorsque nous nous sentons déficients d'une manière ou d'une autre, nous nous concentrons sur qui nous manque. Notre récit par défaut n'est pas suffisant. Nous n'en avons pas assez, nous ne sommes pas assez bons.... Ce récit nous aveugle à tout ce que pour quoi nous devrions être reconnaissants. Cela nous aveugle à nos dons et nous fait voir le monde à travers le prisme de nos faiblesses.

L'un des paradoxes étranges du développement personnel est que, pour opérer un changement, nous devons commencer par accepter les choses telles qu'elles sont, même si elles ne sont pas idéales ou à notre goût. Vous pouvez essayer de changer un lieu de résistance ou un lieu d’acceptation.

Lorsque vous essayez de changer la donne depuis un lieu de résistance, tout est une bataille difficile. Vous vous sentez désespéré et sans espoir. Mais lorsque vous apportez des changements depuis un lieu d'acceptation, des expériences et des circonstances traversent votre vie. Vous ne vous accrochez à rien. Vous réalisez que la seule chose qui vaille la peine de donner votre énergie est ce que vous pouvez contrôler.

Alors écoutez-vous, si vous êtes comme moi et que vous aimez rester éveiller la nuit parce que ça vous fait du bien, faite-le. Si vous aimez prendre votre repas à minuit faites-le. Vous n'aimez pas faire de sport mais vous adorez danser devant votre miroir, faites-le. La vie est suffisamment courte pour ne pas se priver de choses qui nous font du bien ou qui nous font nous sentir bien et on ne doit certainement pas culpabiliser de se faire du bien.

Cet article ne veut pas dire non plus qu'il ne faut rien faire, évidemment qu'on a toujours à faire un travail sur soi pour s'améliorer. Il faut se créer certaines habitudes pour un changement de vie par exemple. Mais là où j'insiste c'est de ne pas aller contre sa nature, ses besoins. Alors ne gardez que ce qui vous parle, vous fait vibrer, le reste jetez-le.

Profitez de la vie, envoyez valser tout ce qui vous culpabilise, vous fait douter de vous même. Profitez de la vie et vivez à fond et vous verrez qu'une fois que la culpabilité a disparut, on se sent libre et léger.


Je vous souhaite tout le bonheur du monde



Autres articles :
Comment trouver votre passion et faire le travail que vous aimez
Voulez-vous réussir ? Voici le secret
Horoscope 2019 : Amour
Comment faire face à un cœur brisé ?
Quel est le but de la vie ?



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire